Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 13:35
Allons enfants... marchons !

Bonjour chers amis,

Avez-vous remarqué cet engouement pour la marche ?

Que ce soit le pélerinage religieux, comme les chemins de Saint Jacques, celui de Chartres, Cottignac ou d'autres qui reviennent en force et attirent athées et convaincus, familles ou solitaires, la marche sportive comme la randonnée en montagne, le nordic walking et ses bâtons pointus, ou bien la course, qui n'a jamais eu autant de licenciés, ni autant de marathoniens de par le monde, surmotivés et prêts aux défis les plus tordus.

Le lâcher prise, un pied devant l'autre, au rythme de son souffle et sous tous les ciels, semble ainsi être notre nouveau karma, dans un quotidien obèse, surmédiatisé, effrayant parfois, bruyant souvent.

Un monde qui fait le culte de l'égocentrisme et de l'image, dans lequel l'individu se dilue à vouloir tout savoir et être aimé du plus grand nombre, s'affiche sur la toile en oubliant ses propres enfants, cherche l'instantané, la popularité et le rire facile, en en perdant le contact d'un baiser sur la joue au petit matin.

Méditation, respiration, contemplation, vont de pair et de mode avec cette nouvelle obsession du pied levé. Pourquoi ce mouvement préhistorique de l'homo erectus revient-il si fort dans nos actualités ?

Si l'homme reprend son bâton de pèlerin, chausse ses baskets, lève les yeux et sort, est-ce pour fuir ce qu'il ne peut comprendre ni maîtriser, est-ce pour partir rattraper ses rêves, est-ce pour aller à la rencontre de son propre passé, est-ce pour se réconcilier avec son temps, ses souvenirs, ses erreurs, est-ce par impatience de nouvelles rencontres et d'un futur réussi, est-ce par bravade devant les possibilités de vitesse, de technologies, de confort et de communication qui l'encerclent et l'enferment plus qu'elles ne le libèrent ?

Marcher, devient la prise de liberté des temps modernes, paradoxe du retour à la terre mère, et permettant à la pensée de s'exprimer quand le talon se déroule.

Se sentir humain, après tout et contre tout, entendre battre son coeur et faire du bien à son corps oublié, accomplir des défis, se sentir encore bien vivant, quoi ! Marcher pour endiguer la maladie, la tristesse, la colère, aller de l'avant, debout, droit pour recouvrer fierté et pouvoir sur son corps mortel.

Enfin, une autre dimension, et non des moindres, marcher pour se mettre à la merci de la nature, sous sa splendeur, son éternité, et aller en son ravissement.

Ralentir le rythme pour observer les oiseaux, les insectes, les couleurs des feuillages, les dessins des nuages, écouter le bruissement des ruisseaux et le vent dans les ramures, les cris des animaux, respirer le parfum des herbes froissées ou des marées fracassantes.

Renouer avec ses sens, ses instincts, sa survie, sa faim. Se faire peur. Se perdre, ou se retrouver ? Etre un homme et une bête simple aussi, une créature sans importance. Toucher les écorces, ramasser des cailloux, goûter les mûres sauvages et pêcher des truites, parler aux champs de blé et écouter leurs tendres réponses invitant aux caresses allongées, chanter sous la pluie et dormir avec la lune froide.

Le chemin foulé, en solitude, en silence, serait-il la voie des retrouvailles intimes et de la reconnection sensible avec l'intrépide sablier maniaque, qui nous file entre les doigts ?

Autant de questions et de réflexions que je vous livre en brut et en blanc, au retour d'une longue et belle randonnée dominicale dans les montagnes des Wicklows, au bord du somptueux cadre monastique de Glendalough, en Irlande, après avoir terminé le très délicat roman de Rachel Joyce: La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry:

Harold part sans se poser de questions, comme investi d'un espoir mystique, d'une foi irrationnelle, juste poussé par l'envie d'un peu plus loin, et va se retrouver au fil des pages, des km et des rencontres, catapulté dans une autre dimension, arraché à ses certitudes et en face de ses choix, pas à pas...

Pour notre plus grand bonheur.

Bien à vous,

moi,

je repars... ;)

Claire

http://www.thebookedition.com/livres-claire-fessart-auteur-404.html

Allons enfants... marchons !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Seamus 21/09/2015 16:56

Hello my friend,
this is already a nice journey to come and land on your blog ! I enjoyed the reading, though my French is a bit weak.
Thanks, well done, and hit the road !!!

Présentation

  • : Chacun son Truc
  • : Lire et écrire...un échange permanent. Sur ce blog vous pourrez lire de la poésie moderne, écrire vos réactions au sujet des articles en ligne, partager vos coups de coeur littéraires, musicaux, poétiques...! Lire de la poésie est aussi simple, musical et détendant qu'écouter votre album favori, vous verrez, on y prend goût ! A bientôt,
  • Contact

Recherche