Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 13:32




Bonjour à tous,

Aujourd'hui j'adresse un spécial-hommage-musical à la jeune chanteuse Rose...

Les textes sont chantés sur une musique le plus souvent à la guitare, mais l'on retrouve aussi du piano, de l'harmonica, donnant parfois un style piano-bar jazz, à cet album.
Rose est avant tout une chanteuse à textes, qui s'inscrit parfaitement dans les talents de la nouvelle scène française.
Des balades sur l'amour, la vie, avec un ton décalé, et vrai !
Rose c'est avant tout une maîtrise des mots, une diction très claire, qui permet non seulement de s'imprégner rapidement des paroles mais aussi de les comprendre ( :oD )
Beaucoup de finesse dans son style d'écriture…façon poésie, façon journal intime. Rose et sa guitare, un univers à part, un talent à l'état brut.

Rien de tels que les mots de Rose pour se faire une idée de l'auteur...Auteur-compositeur-interprète, voilà une artiste complète qui nous plonge dans un univers folk, très agréable. Elle porte souvent de grande bottes de cuir, un jean, et sa guitare ! Après avoir décortiqué, écouté, apprécié et chanté ses morceaux, je dirais que cette fille vaut le détour, il faut en faire le tour, s'offrir des retours sur les titres les jeux de mots et les rimes.

Rose parle de sentiments sans s'y noyer, au contraire, elle a pris suffisamment de distance pour nous retranscrire ses impressions fortes avec des mots parfaitement choisis.





Voici le clip de sa chanson Ciao Bella, dediée à son grand-père.
http://fr.youtube.com/watch?v=i_VuIgOVWx4&feature=related



 Découvrez une à une les chansons de son superbe album sur son site officiel...
http://www.rose-lesite.fr/
ou bien,
allez sur son site underground:
http://www.ciaobella.fr/?page=audio&id_article=544#544

Voici les paroles de la chanson La Liste:

Aller à un concert
Repeindre ma chambre en vert
Boire de la vodka
Aller chez Ikea
Mettre un décolleté
Louer un meublé
Et puis tout massacrer
Pleurer pour un rien
Acheter un chien
Faire semblant d’avoir mal
Et mettre les voiles
Fumer beaucoup trop
Prendre le métro
Et te prendre en photo
Jeter tout par les fenêtres
T’aimer de tout mon être
Je ne suis bonne qu’à ça
Est ce que ça te déçoit ?
J’ai rien trouvé de mieux à faire
Et ça peut paraître bien ordinaire
Et c’est la liste des choses que je veux faire avec toi

Te faire mourir de rire
Aspirer tes soupirs
M’enfermer tout le jour
Ecrire des mots d’amour
Boire mon café noir
Me lever en retard
Pleurer sur un trottoir
Me serrer sur ton coeur
Pardonner tes erreurs
Jouer de la guitare
Danser sur un comptoir
Remplir un caddie
Avoir une petite fille
Et passer mon permis
Jeter tout par les fenêtres
T’aimer de tout mon être
Je ne suis bonne qu’à ça
Est ce que ça te déçoit ?
J’ai rien trouvé de mieux à faire
Et ça peut paraître bien ordinaire
Et c’est la liste des choses que je veux faire avec toi

ha ha
ha ya
ha ya
ha ha
Je sais je suis trop naïve
De dresser la liste non exhaustive
De toutes ces choses que je voudrais faire avec toi
T’embrasser partout
S’aimer quand on est saouls
Regarder les infos
Et fumer toujours trop
Eveiller tes soupçons
Te demander pardon
Et te traiter de con
Avoir un peu de spleen
Ecouter Janis Joplin
Te regarder dormir
Me regarder guérir
Faire du vélo à deux
Se dire qu’on est heureux
Emmerder les envieux.

......................................................................................................

Et pour conclure: une interview de l'artiste !

Eclosion d'une star

INTERVIEW DE ROSE


Une chanteuse folk à la plume poétique. Un premier album au succès immédiat. Une voix chaude qui parle d’amour et de névroses sans tabou. Rencontre avec Rose, en pleine tournée marathon dans l'Hexagone, quelques jours avant son concert à guichets fermés à la Cigale.


 

Cheveux longs détachés, jean, bottes en cuir et voix rauque, c’est avec le sourire et un brin de timidité que Rose se prête au jeu de l’interview. Pour sa passion, celle des mots et des notes, l’ancienne institutrice a tout plaqué à 27 ans pour suivre la voie de son idole Janis Joplin et se lancer dans la chanson. Elle raconte simplement et avec sympathie comment une rupture a changé sa vie. Un mal pour un bien finalement…


Votre premier album fait un véritable carton. Vous vous attendiez à un tel succès ?

Non, pas du tout. En plus, tout cela est arrivé très vite. Il s’est passé à peine un an et demi depuis le jour où j’ai écrit 'La Liste' et aujourd’hui. Avec l’engouement qu’il y a eu sur cette chanson, je me suis dit que la maison de disques savait sûrement où elle allait, et que ça allait être un bon single. Mais quand je l’ai composée, je ne me suis pas dit que ce serait le titre phare de l’album.


Pourquoi avoir attendu si longtemps pour vous lancer ?

Parce que je ne pensais pas en être capable. Ecrire, ce n’est pas quelque chose de nouveau. J’écris depuis que je suis toute petite. La guitare, c’est mon père qui m’a appris à en jouer. Je chantais souvent, mais jamais mes compositions. En fait, j’ai compris tard que je pouvais prendre ma guitare, mes textes et écrire une chanson.


Vous tirez votre nom de scène du film 'The Rose', inspiré de la vie de Janis Joplin… D’où vous vient cet engouement ?

C’est arrivé tard, vers 20 ans peut-être. Je suis tombée sur quelques images d’elle et le coup de foudre a été immédiat. J’ai cherché tout ce qui était en rapport avec elle. Il n’y avait pas énormément de choses, car sa carrière a duré de 24 à 27 ans ! Mais j’ai tout vu, tout lu. J'ai tous les albums, les biographies… Ca ne m’était jamais arrivé, je ne suis pas du tout dans l'esprit fan, d'habitude. Mais là, c’était tout le personnage, sa vie, tout ce qu’elle inspirait, tout ce qu’elle respirait. Pour moi c’était impressionnant cette façon de se rendre belle en chantant.


Vous avez des points communs avec elle ?

Un petit peu. Disons que c’était une époque où les drogues prenaient le dessus. C’était pratiquement normal. Quand on voit les images des festivals, tout le monde était sous acide. C’est une ambiance particulière, et ça aujourd’hui, je ne l’ai pas. Mais c’est vrai que le côté festif, un peu "brûler la chandelle par les deux bouts", ne pas trop se ménager (comme dans la chanson 'Je m’ennuie'), c’est un peu moi. D’un point de vue musical par contre, on ne peut pas vraiment dire que j’ai la même voix ! (rires)


Comment est né cet album ?

Au coup par coup. Il y a eu une rupture, qui a entraîné 'La Liste', et j’ai réussi très rapidement à trouver les gens pour faire l’album. On m’a demandé si j’étais capable de rentrer en studio en mars, il me manquait dix titres. Ensuite, c’était tout ce que je vivais après cette rupture. C’était : on me fait un sale coup, j’écris 'Sombre con' ; je vais mieux, j’écris 'Rose' ; je rencontre quelqu’un, j’écris encore autre chose. Voilà, c’était au coup par coup, tout ce qui s’est passé pendant un an.


Cet album est finalement très intime. Vous n’aviez pas peur de rendre votre histoire banale en l’entendant sur les ondes ?

C’est un peu ce qui s’est passé, mais c’est aussi ce qui fait la réussite d’un album. Quand ça devient banal, commun, c’est que c’est populaire et que c’est arrivé à tout le monde. Au final, j’ai raconté mon histoire et je ne suis pas un ovni… C’est arrivé à tout le monde de se faire plaquer, de souffrir, de perdre quelqu’un de cher et puis de faire la fête. Donc je ne suis pas la seule, beaucoup de gens se sont reconnus et finalement ça fait plaisir de se dire que j’ai parlé pour moi et aussi pour 200.000 personnes qui ont acheté l’album. Et puis j’adore raconter ma vie. Je parle beaucoup de moi alors au moins, là c’est fait. (rires)


Si on revient sur l'ordre des chansons de cet album... Il se termine sur une chanson très belle mais très noire, 'Je ne sais pas'. On se demande si finalement aujourd’hui, ça va ?

A ce moment-là, ça n’allait pas, mais aujourd’hui, ça va très bien. Cette chanson, c’était un peu la conclusion. J’avais tout raconté et à la fin je me suis dit : "Bon le bilan aujourd’hui, c’est quoi ?" J’étais en studio quand j’ai composé cette chanson et je me demandais vraiment comment je me sentais. "Est-ce que ça va mieux ? Est-ce que je l’attends toujours au bout d’un an ?" Et je me suis rendu compte que je ne savais plus du tout. Je ne savais pas où j’en étais, je ne savais pas si je l’aimais juste pour avoir un but. Pendant un an, je criais haut et fort que je voulais qu’il revienne. Au final, est-ce que je le voudrais, s’il revenait ? Je ne savais plus du tout. Si j’étais heureuse ou pas…



Cette rupture a servi de moteur à votre création. Aujourd’hui vous allez mieux. Etes-vous encore inspirée ?

C'est vrai, c’est cette rupture qui m’a inspirée à 200 %. Aujourd’hui, c’est très dur. C’est un peu la galère. Le manque de temps joue aussi. J’écris surtout quand je m’ennuie. Je suis là, j’ai la tête ailleurs, je pense à des choses, un mot, un truc, je lis… Les idées me viennent en lisant. Aujourd’hui, je n’ai plus le temps de lire, plus le temps de m’ennuyer. Dès que j’ai dix minutes, je dois penser à des choses vraiment concrètes donc je n’ai plus d’ennui et plus de solitude parce que, quand on est en tournée, on n’est jamais seul… Alors voilà, il faut que j’apprenne à écrire dans ces conditions-là. Dans le bonheur et non plus dans l'ennui.


Votre rapport à la scène ? C’est quelque chose que vous aimez ?

Que j’ai appris à aimer, plutôt. Au départ, c’était dur, je n’en avais jamais fait. Et puis j’avais eu l’album entre les mains pendant presque un an et demi avant la première scène. Donc je n’aimais plus mes morceaux et j’étais un peu dans l’angoisse de les jouer. J’avais déjà joué mille fois ‘La Liste’ en promo. Et puis j’ai trouvé mes musiciens, on a tout retravaillé, on a bossé, jusqu’au moment où, un jour, au bout d’une dizaine de dates, j’ai pris du plaisir sur scène. Parce que je ne peux pas faire un truc que ne j’aime pas. Un morceau comme 'Je m’ennuie', je n’arrivais plus à le faire tel qu’il est sur l’album et, pendant une dizaine de concerts, on ne l’a pas joué. Donc je l'ai modifié. Et maintenant, je suis contente des nouveaux arrangements. 'La Liste' a changé aussi. Tout a changé…


Quelles sont vos influences ?

Disons que, musicalement, c’est toute la musique folk des années 1970 : Bob Dylan, Joni Mitchell, James Taylor, ce genre de choses. Et au niveau des textes : Gainsbourg, Brassens et Alain Souchon.


C’est d’ailleurs Alain Souchon qui vous a offert votre première scène. Comment vous êtes-vous connus ?

Ca s’est fait un peu par notre maison de disques. On ne peut pas dire que c’était une vraie rencontre artistique, au départ ! Mais on lui a fait écouter mes chansons, et il a aimé. Donc on s’est rencontrés sur place, à l’Olympia et il a été super, il m’a présentée… C’était un vrai bonheur. Surtout, il m’a dit qu’il avait beaucoup aimé les textes, et comme je le place parmi les artistes qui écrivent le mieux en France, j'étais honorée.


La scène est souvent stressante. Que faites-vous avant de commencer un concert ?

Je vide une bombe de laque. Je mets tout mon stress dans ma coiffure. Au lieu de me chauffer la voix, je reste des heures à me coiffer. Ca m’évite de penser. Alors que tout le monde s’en fout, parce qu’au bout d'un quart d’heure, je transpire tellement que la coiffure tombe, je dégouline… C’est assez drôle. Je le dis au public, d’ailleurs : "Vous savez que j’ai mis une heure à me coiffer ?” (rires)


Travaillez-vous votre voix, chaude et rauque ?

Je fume deux paquets par jour ! Il faut bien s'en occuper... (rires) Non, disons plutôt que je la néglige.


Un second album en préparation ? Dans la même veine ?

Il ne sera pas en anglais. Pas trop rock’n’roll non plus. Ce qui est sûr, c’est qu’il sera moins jazzy. Pour celui-ci, je ne savais pas comment composer, j’ai fait mes chansons comme ça. Mais, à la base, je n’ai aucune culture jazz, c’est étrange. Surtout que je n’aime pas spécialement ça. Au niveau de la composition de l’album, ce sera plus roots, plus folk. Là, il y a eu des trucs un peu trop produits à mon goût. Mais ce ne sera pas avant janvier 2009, de toute façon. C’est long, j’ai hâte de l’écrire mais, en même temps, j’ai envie d’aller au bout de mon premier album et de rencontrer tous les gens qui l’ont aimé.


Les textes seront toujours poétiques ?

J’espère. Car mes textes, je les aime. C’est vrai que ça perd du sens à force de les chanter, et c’est vrai que parfois je me demande comment j’ai pu écrire de telles choses... Sur 'Julien', je me dis que ce n'est pas possible ! Mais j’arrive à me remettre dedans quand je chante. Je suis une bonne comédienne, peut-être. Quand je chante 'Ciao bella', je pense à mon grand-père, quand je chante 'Julien', je me vois allongée par terre en train de pleurer, je repense à tout ça. En tout cas, le prochain album sera plus positif…



Si vous ne deviez garder qu’une chanson de l’album ?

Ce n’est pas ma préférée, mais je garderais ma chanson porte-bonheur : 'La Liste'.


Et votre préférée ?

‘Ciao bella’.

Propos recueillis pour Evene.fr - Septembre 2007

.....................................................................................................................


Voilà, un de mes coups de coeur musicaux, que je souhaitais partager avec vous,

...au plaisir de lire bientôt vos commentaires,

Claire

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claire 23/04/2008 21:05

OK Mapie...
Je m absente effectivement quelques jours, alors ne m en veuillez pas si je ne reponds pas a vos posts ni ne visite vos blogs dans les prochains jours...
Je ne manquerai pas de le faire dans les secondes suivant mon retour...en addicted que je suis devenue !
aie..ca va etre dur !!!
Claire

mapie 23/04/2008 20:25

Très bonnes vacances Claire! A bientôt! A to retour sans doute est ce moi qui repartirai!!!!! snif!

camomille 22/04/2008 10:56

Bonne journée Claire... Amitiés !

Claire 21/04/2008 19:09

Tant mieux, tant mieux !!!
c est le but...
enfin, l idee etant aussi que vous aimiez ensuite ! mais ca, Fleur de Mars, tu ne nous l as pas precise !
merci de ton passage c est sympa,
Claire

fleurdemars 21/04/2008 18:36

J'avoue, je ne connais pas du tout...

Claire 21/04/2008 12:46

Et moi de meme chere Camomille...!
Courage, imagine que tu es sur une balancoire: un jour en haut un jour en bas, mais le mouvement te fait toujours remonter...!
a bientot, je pense a toi
Claire

camomille 21/04/2008 12:18

Je te souhaite un très bon début de semaine Claire... Amicalement !

mapie 20/04/2008 19:19

ah, tu fais comme ça... moi je bricole comme je peux car je suis vraiment pas douée pour organiser mon petit "chez moi bloguesque"

Claire 20/04/2008 19:02

C etait pour rire...et rebondir sur tes dessous sexy !!!
Quant a Maillot, il est deja en ligne sur mon blog puisque dans les "Pages" je rajoute regulierement en ligne les textes que j ai pu publier sur les Impromptus ou sur La Petite Fabrique; toi tu preferes les mettre directement en Articles sur ton blog et en ligne sur les sites...moi c est double travail quoi !!!
A bientot,
Claire

mapie 20/04/2008 18:40

allez je viens répondre ici...car je sais qu'ainsi ton micro te fera coucou!! et que cela te comblera de bonheur! Je crois qu'effectivement dans les vêtements "souvenirs" probables nous avions la même sélection (mise à part ton affreuse gaine ventre plat, qui je dois dire ne me parle pas!!!!!! MOI :)) Ton texte "maillot" est très chouette pourquoi ne le mets tu pas sur ton site????

Claire 20/04/2008 18:12

Merci Camo, je suis contente que tu aies eu envie de la decouvrir.
Bon, alors, je viens d aller faire ton petit jeu et le resultat est tres original !!!
a bientot,
Claire

camomille 20/04/2008 11:56

Bonjour Claire je viens de chez Mapie (sourire)
Bel article je ne connais pas cette chanteuse mais tu en as fais un beau portrait... Bon dimanche et amitiés !

Claire 19/04/2008 19:13

Ah...je vois ce que tu voulais dire alors !
Ecrire pour aller vers, ecrire pour toucher, ecrire pour emouvoir, ecrire pour expliquer, mieux comprendre, partager, soulager, compatir, echanger...Oui, d accord, telle est peut etre un peu mon ambition !!!
A bientot Patricia, et je suis toujours contente de te lire

Claire

patricia 11 19/04/2008 18:23

L' écriture peut-être l' ambition d' aider les autres avec les mots, je pense que nous pouvons tous en avoir.

Claire 19/04/2008 13:34

Moi ambitieuse ? Non, je ne crois pas; l ecriture n est pas un signe exterieur d ambition ou de carrierisme...Mais humaine ca oui je veux bien !
Je me suis inscrite sur ton forum et vais bientot y mettre mes textes, merci de ton initiative Patricia et bon we,
Claire

Claire 19/04/2008 13:32

Ravie de te retrouver parmi nous Mapie...
Reponds a ton courrier, tes messages, tes mails, tes coms...et remplis le frigo welcome back to civilisation !!!
a tres vite
Claire

patricia 11 19/04/2008 09:02

Tu as de l' ambition...c' est bien, je sens que tu es humaine dans tes pensées.

mapie 18/04/2008 23:04

Ah, là, je suis de ton avis!!! J'aime beaucoup aussi!!! Rien de tel que des textes où l'on comprend ce qui est dit..... Merci d'être passé!!! Quand je suis rentrée mon blog était tout noir...limite poussiéreux... Bonne nuit!

Claire 18/04/2008 21:43

Ah ah ah !!!
attention a ses epines alors...:
une rose c est joli, ca sent bon, ca fleurit longtemps...mais ca pique si on la touche !!!
baisers,
moi

Louis 18/04/2008 21:19

C'est très bien tous ces bouquets, mais c'est TOI ma rose!

Présentation

  • : Chacun son Truc
  • : Lire et écrire...un échange permanent. Sur ce blog vous pourrez lire de la poésie moderne, écrire vos réactions au sujet des articles en ligne, partager vos coups de coeur littéraires, musicaux, poétiques...! Lire de la poésie est aussi simple, musical et détendant qu'écouter votre album favori, vous verrez, on y prend goût ! A bientôt,
  • Contact

Recherche