Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 11:44

 

Faith Book :-)

 

 

Bonjour chers amis,

 

 

 

Plaisir de lire... je ne connais rien de plus détendant que le calme d'un voyage secret entre les pages d'un bon bouquin. Peu importe la pluie, le sommeil, la fatigue, l'appétit, les contrariétés ou les impératifs extérieurs lorsqu'on plonge dans la sollicitation exquise d'une conversation écrite, qui se déroule à notre envie, à notre rythme, presque hors temps.

Lire est une escapade nécessaire pour s'extraire du monde tout en le comprenant infiniment mieux, ouvrir des fenêtres nouvelles et inattendues et soupirer de silence, faire des rencontres improbables et exotiques, se travestir en autant de personnages et lire la vie telle qu'on ne l'aurait jamais cru.  

 

Deux petites chroniques pour étayer cette foi de lecture qui me tient depuis toujours dans sa paume:

 

 

 

« La pluie avant qu’elle tombe » est une sorte d’interlude dans la carrière de Jonathan Coe, quelque-chose de doux, de calme et d’inoffensif, un roman intimiste et mélancolique bien loin des comédies satiriques auxquelles cet excellent écrivain anglais nous avait accoutumés et auxquelles j'étais résolument fan.

Jonathan Coe signe un roman poignant soigneusement construit autour de la description de vingt photographies, des instantanés de vie qui rythment la narration et restituent peu à peu une douloureuse histoire de famille marquée par le désamour maternel sur plusieurs générations...

Une vieille dame décide de s'adresser à sa nièce perdue pour lui retracer l'histoire de sa vie et espère ainsi réparer les incompréhensions et les blessures avec lesquelles elle a grandi. Elle s'enregistre sur des cassettes avant de mourir et commente pour elle des photos qui font ressurgir des pans entiers du passé . Le procédé littéraire est attendrissant et permet en 20 scènes clefs de reconstituer une saga de femmes,  une épopée familiale avec ses inévitables déchirements. Et il en résulte un joli texte plus poétique que d’habitude, empli de nostalgie et d’amitiés rompues. Un esprit « carte-postale » avec ses moments de grâce et d’instantané de vie.

Comme quoi, il est toujours vivifiant tant pour l'auteur que pour le lecteur, de changer de temps en temps de registre...

 

 

......................................................................................................

 

 

                   

 

Elisabeth Gilbert nous invite à un voyage autobiographique vers l'inconnu, joyeux, naif et émouvant.

N'ayant pas vu le film tiré de son roman, ni lu les critiques s'y afférant, je n'avais heureusement pas de visuel ou d'a priori avant de partir autour du monde avec cette femme exsangue et pétrie d'auto-apitoiement pour en revenir en lui tenant la main, apaisée et souriante...

J'ai découvert au fil de ces pages la libération de la solitude et la force de l'amitié, les difficultés et les vertus de la méditation, mieux compris la vanité de nos petites entreprises humaines et accepté que seul le calme intérieur permet de supporter le chaos du monde. Quant aux séquences italiennes, elles m'ont mis l'eau à la bouche...

A trente et un ans, Elizabeth possède tout ce qu’une femme peut souhaiter : un mari dévoué, une belle maison, une carrière prometteuse. Pourtant, elle est rongée par l’angoisse et le doute. Un divorce, une dépression et une liaison désastreuse la laissent encore plus désemparée. Elle décide alors de tout plaquer pour partir seule un an à travers le monde !
Trois voyages, découpés eux-mêmes en 108 chroniques, soit autant de grains que le japa mala, collier de prières hindou, dans lesquelles l'auteur retrace son cheminement à la découverte d'elle-même.  

Elisabeth Gilbert est un personnage narratif attachant, qui décrit, dans un style très libre, ses rencontres, expériences et réflexions au cours de ses séjours successifs en Italie, en Inde et en Indonésie. En Italie, elle s'abandonne aux délices de la dolce vita et du farniente; en Inde, ashram, méditations et rigueur ascétique l’aident à discipliner son esprit et, à Bali, elle cherche à réconcilier son corps et son âme pour trouver l'amour et cet équilibre qu’on appelle le bonheur…

 

 

 

Voilà, chers amis, deux nouveaux livres faciles à partager avec vous...                

Donnez moi vite vos derniers coups de coeur personnels pour qu'on échange nos points de vue !

Au plaisir de vous lire au fil de vos commentaires et de tous vos blogs divers que j'aime également visiter, et bon printemps...            

 

Claire

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claire 01/04/2011 15:22


Hey, salut l'ami !

Eeeeet oui, tu connais ma grave Facebook addiction... d'où aussi le fait que je délaisse ce blog ces derniers temps. Je trouve en effet plus de répondant sur ce site social que sur mon petit blog
plus intimiste... même si chaque com me fait hyper plaisir !
Ca ne m'empêche cependant ni de lire, ni de continuer à écrire des poèmes, je te rassure. Disons que ma "visibilité virtuelle" a cependant un peu changé de fenêtre !!!
Merci de ta fidélité cher Elias,


Elias 01/04/2011 15:12


Excellent jeu de mots... je te reconnais bien là ! Alors garde la foi, continue à lire et surtout à nous écrire, tu nous manques :-0
Elias


Présentation

  • : Chacun son Truc
  • : Lire et écrire...un échange permanent. Sur ce blog vous pourrez lire de la poésie moderne, écrire vos réactions au sujet des articles en ligne, partager vos coups de coeur littéraires, musicaux, poétiques...! Lire de la poésie est aussi simple, musical et détendant qu'écouter votre album favori, vous verrez, on y prend goût ! A bientôt,
  • Contact

Recherche