Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 15:41

 

 

 Chers amis,

 

 

Il me faut sans tarder vous faire partager cette merveille que j'ai dévorée et dont les paroles lumineuses m'habitent encore... Je n'ai de cesse de le feuilleter encore et encore pour y rechercher les passages les plus émouvants.

 

Après La Vie d'une Autre et la Grand-Mére de Jade, Frédérique Deghelt nous offre avec son troisième roman une litanie d'amour, une sérénade féminine à deux voix.

Du Brésil, à Paris, des dunes du Cap Ferret à la jungle amazonienne, deux femmes de génération différente se dévoilent en une confession amoureuse traversant les époques.

Monologue enfiévré et journal de voyage secret et sacré se succédent et s'enchevêtrent peu à peu au fil de la lecture autour d'un tiers personnage, livrant au roman un rythme de valse à trois temps, et ménageant au lecteur emporté, pauses et silences aux moments les plus intenses.

Chacune fait le choix de partir, ou de s'enfuir, vers d'autres horizons, avec sa jeune foi radieuse en bandoulière et ses projets d'évangélisation pour la soeur, pour apaiser sa souffrance de l'attente du vide ou du silence de son amant pour l'autre femme. Au bout du compte, chacune parle ou écrit dans un instinct de survie face à la folie d'un amour dévastateur, un sursaut pour comprendre ce qui lui arrive, s'isoler pour se protéger, prendre du recul face au quotidien dans l'espoir de se retrouver. Elles vivent leurs histoires inattendues et nous livrent leurs atermoiements sensuels et tourmentés, le trouble de leurs désirs nouveaux et la fulgurance de leur état de bonheur passionné.

Le dénouement se tisse avec une infinie tendresse et nous laisse allongé sur le sable, à marée basse, dévasté...le sourire au lèvres.

 

Alors, lâchez tout ce que vous lisez à l'instant et jetez-vous à cœur perdu dans ce roman délicieux.
Dès l'épigraphe, les quelques vers de Victor Hugo, (que Brassens et Barbara mettront en musique) sont une belle référence à La Légende de la Nonne. «Il était laid : les traits austères, la main plus rude que le gant ; Mais l'amour a bien des mystères, et la nonne aima le brigand». (link).

 

Regardez ci-dessous l'interview de l'auteur sur son livre:  link

 

http://www.thebookedition.com/advanced_search_result.php?keywords=claire+fessart

Acheter Chacun son Truc Acheter Le Royaume des AbeillesAcheter L\'Enfant de Sable

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Liliba 14/03/2012 08:58

Oh quel beau billet ! Tu devrais chroniquer plus souvent tes lectures, miss Claire !

14/03/2012 11:25



Merci poulette !


Oui, comme toi, j'adore cet auteur et prends un plaisir immense à lire ses romans. De plus, elle a l'air très sympathique.


Je ne prends pas assez le temps de chroniquer, tu as raison... écrire des poèmes est beaucoup plus rapide et simple pour moi :-)


Bonne journée, et reviens quand tu veux !


 


Claire



Présentation

  • : Chacun son Truc
  • : Lire et écrire...un échange permanent. Sur ce blog vous pourrez lire de la poésie moderne, écrire vos réactions au sujet des articles en ligne, partager vos coups de coeur littéraires, musicaux, poétiques...! Lire de la poésie est aussi simple, musical et détendant qu'écouter votre album favori, vous verrez, on y prend goût ! A bientôt,
  • Contact

Recherche