Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 11:27
Votre bannière

Chers amis,


Je suis heureuse de vous annoncer que mon troisième recueil de poèmes vient de sortir !
Des mois et des mois d'écriture, de travail, de relecture et de choix définitif, sans cesse remanié...pour aboutir à ces 128 pages de nouveaux poèmes au fil des jours. Amour, contemplation, humeurs du quotidien, plaisirs simples, grands sourires et pirouettes, petites histoires à partager entre vous et moi le long de ces nouvelles pages.
Grande nouveauté, j'ai respecté les retours de mes lecteurs, j'ai cette fois ajouté un index en début de livre... ceux qui me l'ont tant demandé verront ainsi un petit clin d'oeil de ma part à leur fidélité !

Il s'intitule "L'Enfant de Sable", est publié chez le meme éditeur que les deux premiers livres, TheBookEdition, qui fabrique à la commande et vous livre en un temps record partout dans le monde, et dans la meme collection, Arabesque, afin de garder l'esprit et la couverture qui me plaisaient.

Ce recueil a été écrit en pensant tout spécialement à nos adolescents, nos graines de futur à la tige encore bien tendre.
C'est en travaillant ces dernières années avec les professeurs, instituteurs, écoliers et collégiens que j'ai réalisé et puisé la force de leur enhousiasme devant la poésie moderne. Qu'ils soient tous remerciés dans ce livre, et puissent le faire circuler autour d'eux s'il réussit à leur  apporter une parenthèse de calme, la fraicheur de la lecture poétique, du plaisir simple, de l'émotion et de l'apaisement.

Vous retrouverez de nombreux thèmes qui me sont chers et d'autres que je n'avais pas développés encore.
Les assidus de ce blog pourront également lire publiés certains textes qu'ils avaient découverts en avant-première sur ces pages...




Plus d'infos sur ce lien: 

http://www.thebookedition.com/l-enfant-de-sable-claire-fessart-p-11697.html



Je vous souhaite de très joyeuses fetes de Noel et vous adresse tous mes voeux de bonheur pour cette année toute neuve, de 2009...


Claire

Votre bannière
Repost 0
Published by - dans Actu
commenter cet article
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 21:05





Bonjour à tous,

Ca y est , comme chaque année revient , la course à la bonne idée, au cadeau approprié, les allers-retours téléphoniques pour savoir ce qui ferait plaisir à qui et l'introspection pour se découvrir en urgence le nouveau besoin fondamental à combler...!!!
La grand messe de Noel, matérielle avant d'etre spirituelle, encore loin de ses chants cristallins et du divin enfant placé dans la crèche par des petits doigts attendris envahit chaque foyer.

Nous n'avons pas failli à la règle: un joli sapin vert égaie le salon de son odeur parfumée; cette année la déco retenue sera l'option mode tout en douceur... guirlande-boa de plumes blanches, petites boules poudrées grise, mauve et nacrées...
Ben oui, c'est plus marrant de ne pas refaire exactement le meme sapin chaque année non ? Y en a qui disent que mon sapin est trop riquiqui, que s'il ne touche pas le plafond, c'est pas la peine, qu'un sapin de Noel, c'est grand ou c'est pas du tout...Ca m'est égal, les enfants et moi on a fait notre expédition quete du sapin 2008 idéal, et le petit là, aux épines douces et bleutées qui résistent, à l'allure sympathique et aux branches bien touffues nous a bien plu. Na ! 



Le sapin, c'est donc réglé, la crèche est installée aussi, chaque année un peu plus fournie en santons de Provence, leurs yeux émerveillés devant les vitrines de Noel animées des grands magasins parisiens, c'est fait aussi...
reste donc les listes...

Aie aie aie, c'est bien là que ca se complique !

Donc, comme je vous aime bien, j'ai décidé de vous donner quelques unes de mes idées, à piocher selon vos propres envies et demandes évidemment...

Rayon homme: un écran plat, avec tout le recul nécessaire, un TOM TOM Europe, pour savoir aller diner pour la Xième fois chez les memes amis sans galérer, une sacoche de voyage pour éviter d'oublier son ordi dans la tablette de l'avion, un peu plus de temps de sommeil, un peu moins de temps perdu, par exemple à répondre à ses mails les week-ends, un livre de recettes pour réussir le concentré de patience et la salade de projets de vacances, un baiser sur le nez, allez, on n'en a jamais assez... !
Rayon femme: un mascara extra long pour regard extra lucide dés le matin, une trousse de bonne humeur pour résister au froid,  des immenses bottes à talons tellement trop hauts, pour faire ses 7 lieues sans petits cailloux dans les poches, du doux, du brillant, du chic, du loin, du beau, du femme femme, et du miam miam et puis plein de mots gentils, chuchotés, envoyés, SMSés, mailés, téléphonés, chantés, hurlés !
Rayon fillette: des mini trucs à gros yeux et à l'air niais, trop mignons, trop chous, trop déjà plein sa chambre, trop chers, mais carrément trop bien, des mallettes pour jouer à la maitresse, au vétérinaire, au restaurant bref à tout ce qui vous oblige à vous soumettre à sa loi, dans sa chambre, rien qu'elle et vous...Ou bien alors, c'est pourtant simple, juste un chien !
Rayon ado: de la musique qui déchire, enfin, surtout vos tympans, de la déco qui arrache, surtout le papier peint, des fringues trop stylées, un appareil numérique pour cacher son acné derrière, une bonne dose de serviabilité familiale, une bonne couche d'amabilité confraternelle, une mega rallonge de mois pour pouvoir faire des cadeaux autour de soi, sans oublier la DS, les Converse en cuir !

Merci Père Noel, de ta compréhension cette année encore...



Et, si vraiment vous ne trouvez pas votre bonheur, et si vous ne l'avez pas encore lu ou offert, vous pouvez encore choisir d'emballer sous le sapin le cadeau pour lequel vous serez toujours remercié avec chaleur...un livre de poèmes bien sur...!!!
Vous avez deux recueils au choix, dans la rubrique "Commande: Mes Livres..." des colonnes tout en haut à droite de ce blog,
ca alors, ca tombe drolement bien non ? 
Et en plus, c'est livré directement à domicile...
qui a dit que c'était compliqué de faire plaisir à ceux qu'on aime ?

Alors, bon Avent à tous, et racontez moi vos préparatifs fébriles....

Au plaisir de vous lire encore plus nombreux,


Claire



Repost 0
Published by - dans Actu
commenter cet article
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 18:37



Démarche

 

 

Marcher

Sur la pointe des pieds

Avoir peur de toucher

Les tout petits graviers

Avancer vacillante

Poupée papillonnante

Premiers pas inconnus

Par les bras retenus

Agrippée à ma mère

Mais debout sur la Terre

 

 

















Marcher

Sur la pointe des pieds

Pour pouvoir approcher

Sans se faire remarquer

Des paroles trop fortes

Etouffées par les portes

Ce que disent les grands

Est tellement important

Par les trous de serrure

J’en surprends la mesure


 

 

Marcher

Sur la pointe des pieds

Et sans faire grincer

Les marches d’escalier

Atteindre son foulard

Tout en haut du placard

Prendre l’ombre à paupières

Essayer ses manières

Tenir du bout des doigts

Son miroir qui fait trois


 

 

Marcher

Sur la pointe des pieds

Parcourir le plancher

Tard sans te réveiller

Aller dans la cuisine

En tenue de mousseline

Sur le carrelage froid

Croquer du chocolat

Me pencher pour poser

Sur ta nuque un baiser

 

 

Marcher

Sur la pointe des pieds

Sur les trottoirs mouillés

Mes si jolis souliers

Du haut de ces talons

J’ai comme l’impression

Que ma féminité

S’est un peu allongée

Sur la pointe des pieds

Continuer à marcher…



























Repost 0
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 21:22



Il est le "Mister Funky" de la chanson française...

Frais, pétillant et souvent euphorisant, son style a su charmer le public aussi bien sur CD que sur les planches, où Sinclair se fait un plaisir d'électriser les foules. Révélé vers le milieu de la décennie 90, il a su garder son authenticité et une place de premier plan au fil des albums et des années.

 Sinclair est  souriant, a une coquetterie dans l'oeil et la coiffure en pétard, se révèle excellent musicien et cultive à fond son côté un peu décalé et se moque bien du star system. Depuis quelques années, il fait la pluie et le beau temps sur la scène musicale française. Tout commence en 1993 ; l'artiste encore anonyme sort discrètement son tout premier opus, « Que justice soit faite » et c'est la révélation ! Le public adhère rapidement au « Système Sinclair » et les critiques sont unanimes : une nouvelle étoile est née... Depuis, Sinclair continue son petit bonhomme de chemin, aligne les albums à la même vitesse que les tubes : « Votre image », « A la ronde », « C'est si bon comme ça », « Ensemble » et dernièrement « Ca m' fait plus mal », un titre dédié à sa compagne, Emma de Caunes. Le chanteur, aux multiples talents (il est auteur-compositeur et arrangeur) a mûri, ses textes sont mieux tournés, plus lucides, plus tendres et nous plongent au cœur de sa vie quotidienne. Les mélodies sont très rythmées. Sinclair a trouvé sa voix : un savant mélange de soul, de pop et de funk. Sur scène, la magie opère. Déjanté, il sautille, se déhanche et bondit des quatre coins de la scène. Un show surprenant où l'artiste partage enfin, avec le public, son grand amour pour la musique noire-américaine. Dernier album : "Morphologique" (octobre 2006)





Sinclair
, de son vrai nom Mathieu Blanc-Francard, nait le 19 Juillet 1970 (entre nous, une très belle année...)

Elevé dans la région parisienne, Mathieu décide de se consacrer à la musique à l'âge de 15 ans, délaissant sa scolarité et ratant son baccalauréat. Travaillant la guitare et les claviers, il se familiarise aussi aux techniques de studio. Attiré par la musique noire-américaine, il s'intéresse à la voix et aux mélodies de Stevie Wonder dont il est un grand admirateur, mais aussi à la technique de guitare de Jimi Hendrix, au funk de Sly Stone et enfin aux innovations de Prince.

En 1992, avec l'aide de son frère, il enregistre dans son appartement l'album Que justice soit faite, sur lequel il joue de tous les instruments sauf la batterie. L'album sort en 1993 et donne lieu à un premier single intitulé Votre image. Ce funk à la manière française séduit le public jeune. Son premier concert, avec neuf musiciens, se déroule au New Morning le 12 mai 1993. Puis il enchaîne une centaine de concerts en France, en Europe et au Canada. Sinclair est récompensé aux Victoires de la Musique par le titre de révélation de l'année 1995.

Il sort en 1995 son second album, Au mépris du danger, enregistré avec son groupe dans la campagne française. Le style ne diffère pas du précédent, même si les arrangements sont devenus plus sobres et les mélodies sont valorisées. Le premier single s'appelle À la ronde. Les tournées reprennent avec le groupe Le Système. Au terme de 250 concerts, le chanteur s'arrête enfin et devient sédentaire.

En 1997, après l'expérience intensive de la scène, Sinclair sort un nouvel album La Bonne attitude, qui marque un véritable tournant avec des chansons qui se démarquent de ses influences passées et s'orientent vers une écriture plus française.

Après avoir tourné toute l'année 1998, Sinclair clôt son tour de France au Zénith de Paris le 28 novembre. Cette soirée donne d'ailleurs lieu à un album live qui sort en 1999. Au programme, des titres phares comme Si c'est bon comme ça, Ensemble ou L'Epreuve du temps. Un seul titre est inédit, Ici et maintenant, écrit spécialement pour la tournée.



En septembre 2001, sort Supernova Superstar, contenant douze morceaux enregistrés dans le studio Labomatic, qui appartient à son père Dominique, à son frère Boom Bass et à lui-même. Toujours aussi largement influencé par le funk, Sinclair compose, écrit et arrange l'ensemble des chansons. Le premier single Ça m'fait plus mal, est dédié à sa compagne, l'actrice Emma de Caunes qu'il épouse en septembre. Il programme ensuite une tournée des clubs pour « se chauffer ». La grande tournée démarre en janvier 2002 alors que l'album atteint les 100 000 exemplaires vendus.
En 2002, sort la BO du film Mon idole de Guillaume Canet dont Sinclair est l'auteur.  En 2004 sortent dans un Digipack un nouvel album, Comme je suis, et un « Best of ». Comme je suis, qui contient neuf nouveaux morceaux, est aussi le titre du premier single extrait de cet album. Le single suivant Heureux quand même est largement diffusé en radio. Le « Best of » 1992-2004, quant à lui, contient les plus grands succès de Sinclair.
Ami des belles femmes (il a épousé Emma de Caunes, puis a divorcé quelque temps plus tard, avant de se consoler avec Marion Cotillard), il est désormais étiqueté "personnage à part de la Scène Française", ce qui veut dire qu'il ne vend pas des tonnes d'albums, mais qu'il bénéficie d'une caution "bonne musique"...

Son atout : son image de vrai musicien sans concessions.
Son handicap:...idem !



Quelques chansons à écouter:

Ca m'fait plus mal...!
http://www.youtube.com/watch?v=ZWlTK6h40O4

Heureux quand meme...
http://www.dailymotion.com/video/xm4f5_sinclair-clip-heureux-quand-meme_music

Ensemble
http://www.dailymotion.com/video/x1hol5_clip-ensemble-de-sinclair_music


Et vous vous l'aimez ?


A très vite pour vos réactions en commentaires...

Claire

Repost 0
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 20:39



Bronze

 

 

J’aime sur mon dos

Les baisers brûlants

Du soleil bien haut

Qui sur moi descend

 

La caresse aigue

Dardée sur ma peau

M’atteint toute nue

Presque incognito

 

Le vent du désert

Fouettant mes cheveux

Atténue l’enfer

Des rayons de feu

 

J’aime sur mes hanches

Cette incandescence

Qui prend sa revanche

Contre l’indécence

 

De tant de chaleur

Je rougis déjà

Perdre ma pâleur

Pour un peu d’éclat

 

Présence hypnotique

Me laissant soumise

Fondante et mutique

Là sous son emprise

 

CF 



Repost 0
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 20:00

La Chocomania débarque,

du 29 Octobre au 2 Novembre à Paris !




Aie aie aie...! La gourmandise en grand, va rattraper une fois de plus au vol les chocophiles de tous horizons...pour 5 jours de délices, dégustations, démonstrations de grands chefs, conférences, animations, découvertes de nouveaux produits, expositions, spectacles et défilés oniriques sur le thème du Cirque...

1,2,3... cette année vous allez carrément Dé-gus-ter...!

 

 Le Salon du Chocolat 2008 : 14 ans de folie chocolat !

 

La fête, des tam-tam, des danses et des chants qui nous entraînent dans des
pays lointains, des effluves cacaotées qui chatouillent nos papilles, des
 créations éphémères qu’on aurait bien envie de croquer, des concours de pâtisserie
 qui nous mettent en appétit, des spécialistes éclairés qui nourrissent nos méninges,
 des stars de la gastronomie qui désertent leurs cuisines pour aiguiser nos sens,
 des personnalités gourmandes chocolatées l’espace de quelques jours…

 

…Du 29 octobre au 2 novembre 2008, Paris va une nouvelle fois succomber à la
 folie Chocolat !

 

Le 14ème Salon du Chocolat ouvrira ses portes au grand public, Hall 5 Porte de Versailles, à Paris, pour présenter à tous le savoir-faire exceptionnel de ses
400 participants, partir à la découverte de nouvelles sensations gourmandes
et célébrer de nouveaux plaisirs chocolat.





Un défilé très gourmand…

Des robes à croquer…

Le défilé “Tendances Chocolat” 2009

 

L’événement le plus remarqué de la rentrée ! Le défilé de robes en chocolat, associe les plus grands talents, couturiers et chocolatiers pour faire fondre de plaisir un public d’esthètes et de gourmands.

 

Entre onirisme et humour décalé, c’est tout un monde de personnages merveilleux que le défilé présentera cette année !

 

Un défilé unique sera présenté aux visiteurs tous les jours à 17h et les robes seront exposées sur le Salon.

 




Vous, je ne sais pas,
mais moi, c'est sur, j'y serai,
tous les jours et meme avant et pendant et tout le temps...miam, miam !

Je vous y attends,

http://www.chocoland.com/


Chocolatement votre,

 Claire
Repost 0
Published by - dans Actu
commenter cet article
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 22:22






Circulation

 

 

 

Le Sens Interdit…

Est-ce celui qui me prive de te voir

Tout contre moi endormi

Comme ces draps sur les miroirs

Est-ce celui qui m’empêche d’entendre

Les inflexions de ta voix

Qui dans ses filets sait me prendre

M’amener jusqu’à toi

Est-ce celui qui me tient prisonnière

Les mains attachées

Reconnaissant les douces frontières

De ton corps allongé

 

Le Sens Interdit…

Est-ce celui qui m’enlève le goût

De nos bouches rougies

Echangeant tant de baisers debouts

Est-ce celui qui a perdu l’odeur

Cachée dans tes cheveux

Parfum si personnel de moiteur

Dont je m’imprègne un peu

Est-ce celui juste propre à la femme

De deviner les cœurs

Les destins bienheureux ou les drames

J’en ai peur

 

Ce Sens Interdit

Je le prends sans permis

En un sens je dis

La route est infinie…

 

 

CF






Repost 0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 23:27



Bonjour à tous,

Pas d'article sur les JO... c'est déjà fini;
mais, tout de meme je me suis régalée à suivre les sportifs dans leurs différentes disciplines, avec une prédilection pour l'athlétisme, le dressage et la natation, enthousiasmée avec chauvinisme pour nos vedettes et je dois dire qu'avec le mois d'aout plutot pourri de cette année, je n'ai pas beaucoup raté la plage en étant devant la télé...

Pas d'article cinéma, meme si je vous recommande chaudement d'aller voir l'excellent film francais, "Le Premier Jour du reste de ta Vie", avec Jacques Gamblin et Zabou Breitman ( j'ai vu aussi, dans un autre registre, le délicieux petit film d'animation "Wall-e"...): vous voyez que le mauvais temps, quand on est en vacances, a du bon coté...!!!

Pas d'article musique car je n'ai pas fini mon exploration minutieuse des textes du CD de Carla...

Pas d'article Poésie ,tous mes poèmes de l'été étant encore dans le petit carnet qui m'accompagne, et non retranscris sur l'ordi puisque je rentre à peine...

Non, allons-y pour un article Lecture.

Voici un très beau roman psychologique, sur les rapports humains et familiaux de plusieurs adolescents.
Difficultés à grandir, désir de trouver sa place, son role, observations minutieuses, frémissements de la conscience et mauvaises interprétations...
Autour d'une scène somme toute assez banale mais analysée de facon erronée se met en place une chaine impitoyable de conséquences dramatiques...

L'écriture est longue, élégante, adroite, intimiste et savamment étirée telle que les romanciers anglais de l'époque victorienne savaient y exceller. Des descriptions de paysage en demi teinte, des impressions distillées, murmurées, et des enchainements tout en douceur pour un lent déroulement au fil des regards et des soupirs.
Les sentiments et émotions sont suggérés à petites touches délicates, avec la noble retenue toute anglaise d'un vocabulaire précis et précieux.
Il est particulièrement intéressant de retrouver ce style, si on l'apprécie comme moi... chez un écrivain contemporain.
Abondamment introspectif, Mc Ewan nous place dans les pensées de ses personnages, dans leurs questionnements intérieurs, et nous progressons, réagissons et parlons à travers eux...
L'auteur décrit à merveille et à l'infini les états d'esprit des protagonistes, leurs égarements, leurs désirs et leur vanité. Le personnage notamment de la mère, fantome migraineux de la maisonnée, protégée et respectée par ses enfants malgré son inefficacité est redoutable de perspicacité...
En outre, la construction habile de l'histoire, avec tout d'abord ces successions de témoignages puis cette idée intéressante du roman de l'histoire m'évoque les poupées russes...Elle met en évidence les limites de la fiction et le pouvoir de l'écrivain devant sa propre réalité.

C'est le premier roman de Mc Ewan que je découvre, par hasard, et j'ai bien l'intention de me plonger dans ses précédents romans, ainsi que dans celui qu'il vient de sortir pour la rentrée littéraire de septembre.
Ce livre a donné lieu à un film, que vous avez peut-etre vu, moi non, mais ayant baigné avec ferveur dans l'atmosphère de cette Expiation,  j'aimerais bien maintenant la voir portée à l'écran, au risque d'etre décue ?


A bientot pour vos commentaires qui me réjouissent toujours,
et très bonne rentrée à tous,

Claire



Expiation

 

expiationExpiation - Ian McEwan

Résumé:

"Sous la canicule qui frappe l’Angleterre en ce mois d’août 1935, la jeune Briony a trouvé sa vocation : elle sera romancière. Finis les contes de fées et les mélodrames de l’enfance. Du haut de ses treize ans, elle voit dans le roman un moyen de déchiffrer le monde. Mais lorsqu’elle surprend sa grande sœur Cecilia avec Robbie, fils de domestique, sa réaction naïve aux désirs des adultes va provoquer une tragédie. Trois vies basculent et divergent, pour ne se recroiser que cinq ans plus tard, dans le chaos de la guerre, entre la déroute de Dunkerque et les prémices du Blitz.



Repost 0
8 juillet 2008 2 08 /07 /juillet /2008 22:14



Camille

 

 

 

 

 

 

Voilà le site officiel de cette artiste étonnante...
http://www.camille-music.com/hole.php?lang=fr


 

En 2005, Camille sort l'album Le Fil, un album au concept étonnant, construit sur le « fil » ou le « bourdon » : une seule note, un si en l'occurrence, qui forme un long segue du début à la fin de l'album (et même pendant 35 minutes après la dernière chanson).

 

Fille d'une mère enseignante et d'un père musicien, hypokhâgne suivi de Sciences Po Paris, elle consacre son stage à la production de son premier opus, Le Sac des filles, en 2002. Les multiples collaborations suivant cette première parution attirent l'attention sur la jeune chanteuse

 

Toutes les chansons sont construites sur une exploration de la voix, avec pour seul instrument une contrebasse et parfois un clavier. Sur scène, Camille reproduit ce minimalisme. Elle utilise l'oversampling pour retrouver la complexité des arrangements vocaux de l'album. Cette fois la critique est unanime et salue l'originalité de l'œuvre.
Le single Ta douleur fait un carton et Camille enchaine interwiews et passages télévisés. Douze mois après sa sortie, l'album est
disque de platine, il approche les 500 000 exemplaires vendus. Tandis que le prix Constantin puis deux Victoires de la musique confirment l'adhésion de la profession, la longue tournée qui suit démontre l'engouement du public. 

En 2006, suite logique de cette tournée, sort son album
Live au Trianon. S'ensuit une série de concerts à l'international. En juin 2006, Camille chante les Ceremony of Carols de Benjamin Britten, et une création autour de 12 prières du monde.


Son troisième album studio, en anglais, Music Hole, est sorti le 7 avril 2008. C'est un pari acoustique énorme, et il déborde d'énergie communicative et vitaminée.

Même Claire Chazal en parle...!

 

 

http://tf1.lci.fr/infos/jt/0,,3809058,00-camille-chanteuse-english-.html



Choisissez les chansons que vous voulez découvrir sur ses pages Myspace

http://www.myspace.com/camilleofficial


Personnellement, j'adore la liberté incroyable qui se dégage de l'ensemble de son travail.
Ses morceaux sont assez inégaux, chacun comme une nouvelle expérience tentée par l'artiste; on aime, on zappe, on réécoute, on rit, on passe, on se rappelle, on fredonne...L'originalité est un risque qu'elle prend à 100 à l'heure et assume au fil de ses trois albums.



Ce qui me séduit surtout c'est cette impression énorme qu'elle s'amuse, donne tout ce qu'elle a, improvise, module, joue avec sa voix, ondule, résonne, utilisant tout son corps comme un seul instrument de percussions étranges et désordonnées...
Elle semble se moquer totalement de son image, d'être belle, à la mode, de faire plaisir ou de séduire qui que ce soit...
Elle vit un peu en apesanteur, en somnambule, irrésistible !
L'écouter est complètement libérateur, détendant, rafraîchissant.


Je vous laisse en sa compagnie,
dites moi ce que vous en pensez !



A bientôt, et passez de bonnes vacances si elles ont déjà commencé pour certains ou arrivent pour d'autres...

Claire

 

 

Repost 0
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 18:36

Chers amis fidèles,

Non, je ne ferai pas d'article sur la Fête de la Musique, ni sur l'arrivée de l'été ou la fin de l'école, c'est un point Actualité cette fois:

Après plusieurs mois de présence assidue sur ce blog, je voudrais vous prévenir que je vais devoir freiner un peu la cadence...soyez compréhensifs, indulgents et patients !
En effet, j'ai commencé ce matin un nouveau job, qui va canaliser pas mal de ma disponibilité...ce qui à la fois m'enchante car ce travail promet d'être passionnant, mais me fait dire également que je ne pourrai pas continuer à assurer sur tous les plans, sans risquer de mal faire, ce que je refuse...!

Ce mois de Juin aura été un nouveau bonheur d'été...
- Participation et lecture en direct d'extraits choisis de mes recueils au cours de l'émission littéraire de la journaliste Brigitte Level, sur Radio Courtoisie le vendredi 6 Juin, de 18h à 19h30. J'ai bien récupéré le podcast mais, il est très lourd (1h30...forcément...!): ce qui explique qu'il ne soit pas encore sur les Pages de ce blog, comme annoncé; dés que j'aurai la compétence technique pour le morceler, et le temps de m'y pencher surtout, vous pourrez l'écouter !
- Excellente lecture interactive auprès d'une joyeuse classe d'enfants de primaire, lundi 16 Juin.
- Après-midi de lecture-dédicaces à la Bibliothèque Municipale du Chesnay le samedi 21 Juin, entourée d'un public attentif et très participatif au cours du long échange qui a émaillé la découverte de mes poèmes.
Trois actions bien différentes mais qui me confortent à chaque fois dans l'idée que la Poésie Moderne est debout, vivante, brûlante, et que j'aime aller à la rencontre de ceux qui savent l'apprécier et accepter de la découvrir un peu mieux...
Merci à tous ceux qui ces derniers mois se sont déplacés pour venir dans les librairies et les bibliothèques, merci aux collégiens et enfants dont la spontanéité m'ont ravie, merci aux journalistes et critiques qui m'ont encouragée, merci à tous mes lecteurs, amis, bloggeurs et famille sans lesquels rien ne serait possible;  et à tous, je promets haut et fort de continuer à écrire, encore et toujours, de nouveaux poèmes à éditer dans un prochain recueil !

Prochain rendez-vous pour une soirée poétique de lecture-dédicace à la Librairie, "Un Ange Passe", à Versailles, le jeudi 3 Juillet à 20h30.


Pour conclure ce petit point actu avec vous, voilà une définition de la Poésie, en prose cette fois...



Appétit

 

 

 

La Poésie est un éclat,

 

La Poésie est musique,

 

La Poésie est un festin.

 

Bien sûr elle s’écrit mais plutôt elle s’écrie

 

A qui la lit, pour qui l’écoute.

 

Mieux, bien mieux, il faut la voir et l’entendre

 

La Poésie se lit à haute voix.

 

Elle aime qu’on la touche de la voix, qu’on la caresse de ses accents.

 

Modulée, scandée, inspirée, rythmée, respirée, expirée…

 

La Poésie est vivante, debout, brûlante, dansante,

 

sur les bouches et dans les yeux

 

qui l’apprivoisent et la déploient.

 

La Poésie est un cri lancé.

 

Elle se donne à qui la saisit.

 

La Poésie est pleine dite, prononcée.

 

Elle est un dessert de mots,

 

mis en spectacle, offert en pâture,

 

aux couleurs intimes de la vie.

 

Qui se contente de la lire des yeux n’a rien compris ;

 

il ne fait qu’un petit bout du voyage promis…

 

Ouvrez grand la bouche et goûtez la,

 

mangez la, digérez la à votre rythme…

 

 

 

CF

(ce poème est extrait du recueil "Chacun son Truc")




A très bientôt, et au plaisir de vous lire toujours,
je vous souhaite à tous un été solaire, joyeux, magnifique, lumineux et détendant,


Claire

Repost 0
Published by - dans Actu
commenter cet article

Présentation

  • : Chacun son Truc
  • : Lire et écrire...un échange permanent. Sur ce blog vous pourrez lire de la poésie moderne, écrire vos réactions au sujet des articles en ligne, partager vos coups de coeur littéraires, musicaux, poétiques...! Lire de la poésie est aussi simple, musical et détendant qu'écouter votre album favori, vous verrez, on y prend goût ! A bientôt,
  • Contact

Recherche