Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


azacamopolazacamopolazacamopolazacamopolazacamopolazacamopolazacamopol


Jouer avec les mots


Vous avez envie de vous amuser avec les mots ?
Vous aimez écrire à partir de jeux, de thèmes, d'images et
vous n'osez pas vous lancer ?
La Petite Fabrique d'Ecriture vous convie à un moment de détente.
En toute simplicité, venez jouer avec les mots selon
une consigne donnée, à laquelle vous participez ou non selon votre envie
et votre inspiration.
Rien n'est obligatoire sinon s'amuser.  


............................................................................................................................

J'ai découvert ce site très chaleureux et participe régulièrement aux jeux littéraires proposés...quand les sujets m'inspirent !

Voici mes textes déjà publiés:

..........................................................................................................
le 19 Juin 2008:
"Je me souviendrai de tout "
http://azacamopol.over-blog.com/article-20574597-6.html#anchorComment


..................................................................................................................

Vendredi 30 mai 2008

 


Imparfaite

 

 

Je ne suis pas cette femme, indomptée imparfaite

Toute brisée de larmes toujours insatisfaite

Je ne veux pas d'un écrin tapissé de velours

Où tu me laisses loin fermée à double tour



Je ne suis pas cette femme, au passé composé

De soupirs et de drame au passé compliqué

Dans les branches touffues de mon arbre d'enfance

J'ai joué tant et plus jusqu'au bout des vacances



Le souffle de la terre a nourri ma mémoire

Repêchant dans la mer tant de perles d'espoir

Non je ne suis cette femme tout actuelle et présente

Et j'ai forgé ma lame dans le feu qui te hante



Ne crois pas me sertir comme un bijou précieux

Je suis prête à courir dehors le corps soyeux

Je ne te laisse pas m'encadrer de poussière

Comme un ancêtre las la bouche prisonnière



Je ne suis pas cette femme, impossible imparfaite

Toute pétrie de charme et d'idées de conquête

Quand la neige recouvre un jardin endormi

Moi c'est mon cœur qui s'ouvre et que je livre ainsi.



Claire Fessart

http://chacun-son-truc.over-blog.com



............................................................................................................................
Mardi 6 mai 2008

Ta Main

 

 

Pose ta main là

Là ne bouge pas

Sens mon cœur qui bat

Juste grâce à toi

Toi qui vis en moi

Reste un peu comme ça


Dans ces moments là

Notre amour se voit

Uni dans nos doigts

Au son de ta voix

Je te dis tout bas

Tu es bien en moi


Quand le temps s'en va

Mon cœur reste là

Plein tout plein de toi

Et ce qu'on fera

Tout nus sous les draps

Ne regardera

Que nous toi et moi


Maintenant tais toi

Et caresse moi

Tout ce que tu vois

Mon corps et ses lois

S'apprivoisera

Car tu sais déjà

Plus à chaque fois


Encore serre moi

Fort tout contre toi

Cette place là

Me comble de joie

Je ne veux que ça

Pose ta main là

Et descends plus bas...

 

 

Claire Fessart

 

Jeudi 17 avril 2008

 


Maillot

 

 

 

Je suis le joueur en touche

Assis là sur son banc

Qui siffle avec sa bouche

Et crie pour les coups francs

 

L'homme supplémentaire

Au maillot encore blanc

Qui se roule par terre

Et compte la mi-temps

 

Je suis le joueur en plus

Dont on aura besoin

Tout crispé de rictus

Et le corps comme un poing

 

Les cheveux en arrière

Mais le torse en avant

Encourageant ses frères

Et l'arbitre insultant

 

Je suis le joueur en cas

De moindre défaillance

Epiant chaque faux pas

Relevant les souffrances

 

Courant le long des lignes

Je guette le sifflet

Le  moindre petit signe

Je me tiens toujours prêt

 

Je suis le joueur en touche

Au maillot encore blanc

Quand on est sous la douche

On est tous les gagnants...

 

 

 

Claire Fessart

http://chacun-son-truc.over-blog.com/

 


 


.........................................................................................................................................................

Jeudi 20 Mars 2008
 

Estime de Soi

 

Quelqu’un qui aurait perdu l’estime de soi

Et qui continuerait comme on porte sa croix

Qui aurait assumé un à un tous ses choix

Sachant pertinemment le côté de la foi

 

Quelqu’un qui aurait perdu l’envie de se plaire

Et qui refuserait son reflet dans l’eau claire

Qui aurait retourné chaque pion à l’envers

Connaissant bien les règles qui gagne et qui perd

 


Quelqu’un qui aurait gagné le goût de la vie

Et qui déciderait que ce jeu vaut son prix

Qui aurait allumé un soleil bien à lui

Reconnaissant de ce bonheur qu’il s’est construit

 

Quelqu’un qui aurait gagné une force intime

Et qui accueillerait chaque mot comme un signe

Qui aurait partagé le plus doux le sublime

Voulant passionnément que rien ne l’égratigne


Quelqu’un qui aurait donné le plus important

Et qui espérerait que c’est à bon escient

Qui aurait échangé sa droiture en diamant

Préférant ces chemins de plaisirs autrement

 

Quelqu’un qui aurait été aimé comme un fou

Et qui mesurerait sa chance autour du cou

Qui aurait à jamais dans ses mains ces atouts

Regardant sur son corps les baisers en dessous…

 
 

Claire Fessart

http://chacun-son-truc.over-blog.com/

 

par azacamopol publié dans : jeu du 19/03 au 02/04 communauté : La Petite Fabrique d' Ecriture
ajouter un commentaire 6 commentaires (6)
..........................................................................................................................

Vendredi 7 mars 2008

Gare à vous de Claire Fessart

undefined Gare à vous… 

  
Au milieu de la gare
Dans son ventre bruyant
A l’éclairage blafard
De ses panneaux géants
Se tient un petit homme
Son bagage à ses pieds
Figé stupéfait comme
Le souffle coupé
 
Au milieu de la gare
Dans sa lourde grisaille
Pressés d’être en retard
En vacances au travail
Se bousculent les gens
Sans même s’excuser
Le menton en avant
Et le corps affolé
 
Au milieu de la gare
Dans son odeur d’acier
Suffocant tintamarre
De trains entrecroisés
Un ilôt d’amoureux
Sort de cette folie
Se tenant par les yeux
Sans bouger ils sourient
 
Au milieu de la gare
Dans son temps implacable
Décidant les départs
Comme un mot sur la table
Dans un moment de grâce
Se glisse un entrechat
Des fillettes qui passent
En sautillant de joie
 
Au milieu de la gare
Dans son manège sans fin
Les arrivants s’égarent
Et se lèvent des mains
Sur les quais monotones
Aux grands regards d’horloges
Ne se voient plus personne
Chacun en lui se loge
 
Au milieu de la gare
Je regarde ce chien
Qui mendie un regard
Comme d’autres du pain
Il gêne le passage
Semble attendre son maître
Son retour de voyage
Pour lui faire une fête
 
Au milieu de la gare
Toute zébrée de sons
De cris et de mouchoirs
D’espoir ou d’abandon
Je cours vers le soleil
Je fuis ce territoire
Comme un mauvais réveil
Je pars sans crier gare…
 
 

Claire Fessart


Vendredi 15 février 2008

 

Le Monde… 
 
 
 Dans cette vie il faut être égoïste
Fermer les yeux sur les images tristes
Les guerres, les cris, les terroristes
Qui font oublier qu'on existe

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt
Les rêves appartiennent à ceux qui se lèvent tard
 
Vers quoi tu cours comme ça si vite
Tu vois pas que tu prends la fuite
Sortir de l'infernale poursuite
Regarder les autres qui s'excitent
 
La parole est d'argent mais le silence est d'or
Se taire et vivre tout bas, sourire encore, encore
 
Viens casser le rythme, effacer les traces
Je préfère ma vie, quand c'est marée basse
Se coucher dans les flaques et les mouettes qui passent
Promeneur solitaire, le monde est à la chasse
 
Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt
Les rêves se donnent à ceux qui se lèvent tard
Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt
Qu'est ce que je ferais du monde, c'est beaucoup trop gros
Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt
Je ne veux pas du monde, ton coeur est bien plus beau
 
Dans cette vie il faut être égoïste
Y a que les tortues qui résistent
Moi j'ai mes envies et j'insiste
C'est pas la peine de jouer l'artiste !
 
 

Claire Fessart

par azacamopol publié dans : nouveau jeu communauté : La Petite Fabrique d' Ecriture
ajouter un commentaire commentaires (9)   
.........................................................................................................................

Dimanche 3 février 2008

 

Rien de meilleur 
  

Il n’y a rien de plus vrai
Que ce que je t’écris
Il n’y a rien de petit
Là dans nos sentiments
Il n’y a rien de plus grand
Qu’un espoir de bonheur
Il n’y a rien de meilleur
Que d’être là tout près 
Il n’y a rien de plus dur
Que le silence entre nous
Il n’y a rien de plus doux
Que le son de ta voix
Il n’y a rien de plus lourd
Que le vide au creux de moi
Il n’y a rien de plus pur
Que de retrouver ton amour 
Il n’y a rien de plus fort
Que nos regards qui se caressent
Il n’y a rien qui me blesse
Autant que ton indifférence
Il n’y a rien de meilleur
Que de briser enfin l’absence
Il n’y a rien dont j’ai peur
Quand tu recouvres mon corps 
Et rien ne te remplace
Tu fais partie de moi
Je t’ai fait de la place
Je me confie à toi
Oui j’ai besoin sans cesse
Que tu me le répètes
C’est toute ma faiblesse
Mon âme est ainsi faite
Il faut que tu rassures
De mots de baisers longs
Ma fragile nature
Qui craint tant l’abandon. 

CF

http://chacun-son-truc.over-blog.com

par azacamopol publié dans : Premier jeu communauté : La Petite Fabrique d' Ecriture
ajouter un commentaire 9 commentaires (9)    
...........................................................................................................................

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Chacun son Truc
  • : Lire et écrire...un échange permanent. Sur ce blog vous pourrez lire de la poésie moderne, écrire vos réactions au sujet des articles en ligne, partager vos coups de coeur littéraires, musicaux, poétiques...! Lire de la poésie est aussi simple, musical et détendant qu'écouter votre album favori, vous verrez, on y prend goût ! A bientôt,
  • Contact

Recherche