Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 23:27



Bonjour à tous,

Pas d'article sur les JO... c'est déjà fini;
mais, tout de meme je me suis régalée à suivre les sportifs dans leurs différentes disciplines, avec une prédilection pour l'athlétisme, le dressage et la natation, enthousiasmée avec chauvinisme pour nos vedettes et je dois dire qu'avec le mois d'aout plutot pourri de cette année, je n'ai pas beaucoup raté la plage en étant devant la télé...

Pas d'article cinéma, meme si je vous recommande chaudement d'aller voir l'excellent film francais, "Le Premier Jour du reste de ta Vie", avec Jacques Gamblin et Zabou Breitman ( j'ai vu aussi, dans un autre registre, le délicieux petit film d'animation "Wall-e"...): vous voyez que le mauvais temps, quand on est en vacances, a du bon coté...!!!

Pas d'article musique car je n'ai pas fini mon exploration minutieuse des textes du CD de Carla...

Pas d'article Poésie ,tous mes poèmes de l'été étant encore dans le petit carnet qui m'accompagne, et non retranscris sur l'ordi puisque je rentre à peine...

Non, allons-y pour un article Lecture.

Voici un très beau roman psychologique, sur les rapports humains et familiaux de plusieurs adolescents.
Difficultés à grandir, désir de trouver sa place, son role, observations minutieuses, frémissements de la conscience et mauvaises interprétations...
Autour d'une scène somme toute assez banale mais analysée de facon erronée se met en place une chaine impitoyable de conséquences dramatiques...

L'écriture est longue, élégante, adroite, intimiste et savamment étirée telle que les romanciers anglais de l'époque victorienne savaient y exceller. Des descriptions de paysage en demi teinte, des impressions distillées, murmurées, et des enchainements tout en douceur pour un lent déroulement au fil des regards et des soupirs.
Les sentiments et émotions sont suggérés à petites touches délicates, avec la noble retenue toute anglaise d'un vocabulaire précis et précieux.
Il est particulièrement intéressant de retrouver ce style, si on l'apprécie comme moi... chez un écrivain contemporain.
Abondamment introspectif, Mc Ewan nous place dans les pensées de ses personnages, dans leurs questionnements intérieurs, et nous progressons, réagissons et parlons à travers eux...
L'auteur décrit à merveille et à l'infini les états d'esprit des protagonistes, leurs égarements, leurs désirs et leur vanité. Le personnage notamment de la mère, fantome migraineux de la maisonnée, protégée et respectée par ses enfants malgré son inefficacité est redoutable de perspicacité...
En outre, la construction habile de l'histoire, avec tout d'abord ces successions de témoignages puis cette idée intéressante du roman de l'histoire m'évoque les poupées russes...Elle met en évidence les limites de la fiction et le pouvoir de l'écrivain devant sa propre réalité.

C'est le premier roman de Mc Ewan que je découvre, par hasard, et j'ai bien l'intention de me plonger dans ses précédents romans, ainsi que dans celui qu'il vient de sortir pour la rentrée littéraire de septembre.
Ce livre a donné lieu à un film, que vous avez peut-etre vu, moi non, mais ayant baigné avec ferveur dans l'atmosphère de cette Expiation,  j'aimerais bien maintenant la voir portée à l'écran, au risque d'etre décue ?


A bientot pour vos commentaires qui me réjouissent toujours,
et très bonne rentrée à tous,

Claire



Expiation

 

expiationExpiation - Ian McEwan

Résumé:

"Sous la canicule qui frappe l’Angleterre en ce mois d’août 1935, la jeune Briony a trouvé sa vocation : elle sera romancière. Finis les contes de fées et les mélodrames de l’enfance. Du haut de ses treize ans, elle voit dans le roman un moyen de déchiffrer le monde. Mais lorsqu’elle surprend sa grande sœur Cecilia avec Robbie, fils de domestique, sa réaction naïve aux désirs des adultes va provoquer une tragédie. Trois vies basculent et divergent, pour ne se recroiser que cinq ans plus tard, dans le chaos de la guerre, entre la déroute de Dunkerque et les prémices du Blitz.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claire Fessart 09/10/2008 19:59

Genial, un echange de livres ! C est tout le but de ces coups de coeur partages: je n ai pas lu cet Henry James et vais me le noter du coup, merci... Dans le style, j avais aussi adore les livres de Kazuo Ishiguro: les si delicieux "Vestiges du Jour" et le bien troublant "Aupres de moi toujours"...As tu lu peut-etre ?
Merci Fred de ton passage qui jalonne les pages,

Claire

une page par jour 09/10/2008 11:16

je n'ai pas lu ce livre, ni vu le film, ni rien lu d'ian McEwan, mais tel que tu en fais la description, cela donne envie de le lire car j'ai l'impression d'y retrouver certains éléments de la Coupe d'Or, d'Henry James (100% victorien, donc), quand chaque pensée, chaque seconde s'étire à l'infini ..

Sylvie 07/09/2008 11:28

OK, il n'a pas fait beau, mais c'était pas mal quand même les vacances.......S.F.(tu me reconnaîtras)

Claire Fessart 07/09/2008 11:46



Euh...Science Fiction ? Sans Famille ? Simple Formalité ? Sourire Forcé ? Steak-Frites ?
Bon, enfin, je vois le genre...!
Mais, OUI, c'était bien bien agréable de tous se retrouver autour de la cheminée avec nos pulls; la pluie ca fait pousser les cheveux et l'eau froide c'est bon pour la circulation !
Non, je rigole, d'abord le temps personne n'y peut rien et on a meme pas perdu notre bronzage, la preuve que le soleil était tout de meme bien présent, pour des siestes transat au jardin,
quelques petit dej sur l herbe et de belles plages de sable doux...
Allez, on vous aime fort,

Claire



Présentation

  • : Chacun son Truc
  • : Lire et écrire...un échange permanent. Sur ce blog vous pourrez lire de la poésie moderne, écrire vos réactions au sujet des articles en ligne, partager vos coups de coeur littéraires, musicaux, poétiques...! Lire de la poésie est aussi simple, musical et détendant qu'écouter votre album favori, vous verrez, on y prend goût ! A bientôt,
  • Contact

Recherche